Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2006 3 09 /08 /août /2006 11:00
Pour 20 cookies
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 12 minutes
 
Ingrédients :
-          50g de beurre ramolli
-          1,5cs de sirop de sucre de canne
-          100g de sucre de canne
-          1 jaune d’œuf
-          175g de farine
-          1cc de levure
-          50g de pépites de chocolat + pour décoration
-          ¼cc de gingembre, de cannelle et de piment en poudre
-          1 pincée de sel
-          Mini marshmallows
 
Et voilà, j’ai craqué sur un bouquin de cookies, ça vous étonne ? Moi pas à vrai dire. Il y avait dedans certains que j’avais déjà faits, ceux aux smarties, ou encore au beurre de cacahouète, mais j’ai trouvé de nouvelles idées, notamment celle-ci, faite particulièrement pour les enfants…
 
Préchauffez le four à th.6 (180°C). Mélangez le beurre, le sirop, le sucre de canne et le jaune d’œuf. Incorporez la farine, la levure et les épices et travaillez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporez 50g de pépites de chocolat.
Avec une cuillère à café, déposez des noix de pâte espacées sur du papier sulfurisé. Faites-les cuire 10 à 12 minutes au milieu du four.
Retirez les cookies du four et décorez immédiatement des minis marshmallows et de pépites de chocolat. Pressez légèrement et laissez refroidir.
 
Quand la pâte a été terminée, je l’ai trouvée vraiment trop sableuse, alors j’ai préféré rajouté le blanc d’œuf, et même là, elle n’était pas évidente à façonner (mais comme je savais qu’après la cuisson, ce serait bien, ce n’était pas grave, à force de faire des cookies, on prend l’habitude de la texture à obtenir au départ).
 
Comme je faisais ces cookies pour mon fils et mes nièces, je n’ai pas osé mettre toutes les épices, j’ai uniquement mis de la cannelle, je n’étais pas sûre du tout que le gingembre leur plaise, et encore moins le piment…
 
Je n’ai pas trouvé de mini chamallows, alors j’en ai pris des normaux que j’ai coupés en petits dés… Je ne vous raconte pas comme ça colle quand vous les coupez, j’en avais partout sur les mains… Je vous assure que pour les mettre sur les cookies, je me suis amusée, surtout qu’un petit voleur essayait de me les piquer au fur et à mesure….
 
J’ai servi ces cookies pour le goûter…
 
La recette (en gras) est tirée de Cookies, brownies, muffins (éd. Clorophyl, p.20).
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
2 août 2006 3 02 /08 /août /2006 15:49
Pour 4 personnes
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 25 minutes
 
Ingrédients :
-          2 pêches blanches
-          2 pêches jaunes
-          1 tablette de chocolat noir (125g)
-          20g de beurre
(Pour la pâte)
-          120g de farine
-          60g de beurre froid
-          50g de cassonade
-          15g d’amandes en poudre
-          1/2cc de vanille en poudre
 
Que de temps sans écrire, moi qui vous avez promis de venir quand même plusieurs fois par semaine !!! Mais cette fois, je ne suis pas fautive, c’est Internet qui nous a fait défaut… Et oui, ça arrive, et l’on se rend compte que l’on se sent bloqués pour beaucoup de choses sans… Alors pour me faire pardonner, quoi de meilleur qu’un petit dessert très gourmand ??? Bien qu’étant mon dessert préféré (à la framboise), je ne m’étais jamais aventurée dans l’expérience crumble… Et pourtant, c’est si facile…
 
Plongez les pêches 20 secondes dans une casserole d’eau, rafraîchissez-les à l’eau froide et pelez-les. Coupez-les en deux, ôtez les noyaux, détaillez-les en quartiers.
Chauffez le four th.6 (180°C).
Préparez la pâte. Mélangez la farine dans un saladier avec le beurre en petites parcelles, la cassonade, la vanille et les amandes en poudre. Amalgamez du bout des doigts en sable grossier.
Cassez la tablette de chocolat en petits morceaux. Beurrez un plat à gratin, parsemez le fond de chocolat. Disposez les quartiers de pêches blanches et jaunes en les mélangeant.
Répartissez la pâte à crumble sur les quartiers de pêche. Faites cuire pendant 25 minutes au four. Servez le crumble encore tiède.
 
Je n’ai pas utilisé des pêches, mais des brugnons. J’ai donc pu leur laisser la peau sans soucis.
 
J’ai mis moins de chocolat (100g), mais cela faisait encore beaucoup. Ou alors, il aurait fallu plus de pêches (brugnons). La prochaine fois, j’en mettrai 6 je pense.
 
J’ai servi ce dessert pour le dîner, encore tiède, avec une boule de glace à la vanille (histoire d’en ajouter un peu, je sais, mais les différences de température et de textures sont un vrai régal).
 
 
La recette (en gras) est tirée de Guide cuisine (n° 147, septembre 2003, p.14).
 
 
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 10:15
Ingrédients :
-          150g de noix de coco râpée
-          150g de farine
-          120g de beurre
-          1 oeuf
-          100g de sucre en poudre (roux de préférence)
-          1 sachet de sucre vanillé
-          ½ sachet de levure chimique
-          1 pincée de sel
 
Allez, c’est mercredi, alors faisons plaisir à tout le monde… Et oui, encore des cookies, comme la semaine dernière, en ce moment, j’aime bien en faire, alors attendez-vous à d’autres recettes à venir (au moins 2 qui me font envie, déjà)….
 
Préchauffer le four thermostat 6 (180°C) et réserver la plaque du four recouverte avec du papier sulfurisé.
Mélanger dans un récipient la farine, le sel et la levure chimique.
Dans un saladier, travailler le beurre ramolli avec le sucre jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse. Ajouter ensuite l’œuf et le sucre vanillé.
Incorporer le mélange farine / sel / levure et y ajouter la noix de coco.
Faire environ 20 petits tas sur la plaque de cuisson et aplatir afin d’obtenir des gâteaux d’environ 1cm d’épaisseur. Mettre à mi-hauteur dans le four et laisser cuire 10-15 minutes (surveiller que les cookies blondissent sans noircir).
 
J’avais seulement 125g de coco, alors j’ai mis également 125g de farine, et 100g de beurre. Le dosage était très bien.
J'ai ajouté quelques pépites de chocolat pour décorer...
 
J’aime bien faire de gros cookies, plutôt que plein de petits. Avec cette préparation, j’en ai fait 9 (ça tombe bien, on était neuf à les manger….).
 
Je sers ces cookies pour le goûter, évidemment… Bon appétit !
 
La recette (en gras) est tirée du site Au féminin. 
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 10:10
Ingrédients :
-         125g de beurre ramolli
-         150g de beurre de cacahuète
-         200g de sucre roux
-         1 œuf
-         1cc d’extrait naturel de vanille
-         200g de farine
-         ½ sachet de levure
-         Pépites de chocolat
 
Il y a quelques temps déjà que je lorgnais cette recette. Pourquoi ? Parce qu’elle est tirée d’un livre que j’aimerais avoir (mais qui, à mon grand désespoir est en rupture de stock !!!) : Les délices de Friends. Tout un livre de recettes tirées de la séries, et on peut dire, qu’en 10 ans, ils en ont mangé des gâteaux, et autres petits plats, nos héros, on a parfois l’impression qu’ils ne font presque que ça… Bref, j’ai trouvé cette recette de cookies au beurre de cacahuète, et je me suis dit pourquoi, on ne peut pas faire plus américain comme spécialité, alors on se lance…
 
Travailler au batteur électrique le beurre et le beurre de cacahuète, jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux. Incorporer le sucre, puis l’œuf et la vanille. La pâte doit être lisse. Mélanger la farine, la levure, puis incorporer la préparation précédente. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Former des petites boules sur une plaque de four, espacées de 4 cm. Faire cuire environ 10 minutes à 190°C.
 
Jusqu’à présent, je n’avais jamais réussi à faire de vrais cookies. Ou ils étaient gonflés et plutôt mous, comme un gâteau, et non un cookie, ou ils étaient caoutchouteux en quelques minutes à peine…. Et bien, pour la première fois, j’ai eu des cookies parfaits, tant dans leur apparence que dans leur texture, sans parler du goût, un vrai régal (en calories aussi, d’ailleurs !!!)…
 
 Quand la pâte est prête, elle est plutôt sableuse, c’est marrant, mais idéale pour façonner des petites galettes (plutôt que les « boules » spécifiées dans la recette). Par contre, à leur sortie du four, il faut attendre quelques minutes que les cookies refroidissent légèrement, sinon, ils s’effriteront ou se casseront.
 
Ces cookies se conservent très bien plusieurs jours, ce qui n’est pas plus mal, car on n’en mange pas beaucoup à la fois…
 
Je sers ces cookies pour le goûter, on se croirait presque dans le salon de Monica, je suis aux anges…
 
La recette (en gras) est tirée du blog Cookies, muffins and Co.
 
 
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 10:48
Ingrédients :
(Gâteau)
-          1 yaourt
-          ½ pot de yaourt d’huile
-          2 pots de yaourt de sucre en poudre
-          3 pots de yaourt de farine 3 œufs
-          ½ sachet de levure
 
(Crème pâtissière)
-          4 jaunes d’œufs
-          50cl de lait
-          1 gousse de vanille
-          125g de sucre en poudre
-          40g de Maïzena ou de farine
-          10g de beurre
 
(Glaçage au chocolat)
-          125g de chocolat noir
-          40g de beurre
 
(Glace royale)
-          1 blanc d’œuf
-          6cs de sucre glace
 
Aujourd’hui, c’est le début de la semaine. Je vous propose pourtant un gâteau de fête. Comme ça, si vous souhaitez le réaliser, vous aurez toute la semaine pour y songer…. La liste semble longue quand vous lisez les ingrédients, mais il n’est pas si difficile à faire, et puis vous n’êtes pas obligés de tout faire d’un coup, vous pouvez très bien faire la crème pâtissière avant, par exemple… Les proportions de la crème seront d’ailleurs trop importantes, mais il est parfois difficile de faire moins…. Personnellement, j’avais fait cette crème pour garnir des choux à la base (j’en avais fait le double, d’ailleurs)…
 
Pour le gâteau, j’aurais pu faire une génoise, mais j’avais envie d’un gâteau au yaourt, ça faisait longtemps, et puis, ça va aussi bien avec tout….
 
Gâteau au yaourt : Mélangez tous les ingrédients de manière à obtenir une pâte homogène. Versez dans un moule et faites cuire à four préchauffé 25 à 30 minutes (180°C).
 
Une fois cuit, il faut le laisser refroidir un peu, puis le couper en deux dans le sens de l’épaisseur. Moi, j’ai garni avec de la crème pâtissière, mais vous pouvez y mettre une crème au beurre au chocolat, ou de la confiture, ou encore de la crème fouettée avec des fruits frais… Bref, autant de possibilités que de goûts et ingrédients….
 
Crème pâtissière : Versez le lait dans une casserole. Fendez une gousse de vanille en deux, grattez l’intérieur avec la lame d’un couteau, au-dessus du lait pour faire tomber les graines de vanille. Ajoutez ensuite la gousse grattée dans le lait. Faites chauffer et portez doucement à ébullition.
Mettez les jaunes d’œufs dans une jatte. Ajoutez le sucre en poudre. Remuez longuement et énergiquement avec un fouet à main, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit bien mousseux. Tamisez la Maïzena au-dessus de la jatte et incorporez-la soigneusement.
Ôtez la gousse de vanille du lait. Versez peu à peu le lait bouillant dans la jatte, en continuant à remuer avec le fouet à main. Reversez la préparation dans la casserole, posez celle-ci sur un feu doux et faites cuire la crème en remuant sans cesse à l’aide d’une cuillère en bois.
Lorsque la crème atteint la pleine ébullition, retirez la casserole du feu. Versez la crème pâtissière dans une jatte. Piquez le beurre au bout d’une fourchette et passez-le à la surface de la crème pour empêcher la formation d’une peau pendant le refroidissement.
 
Comme pour le gâteau, laissez refroidir la crème avant de l’incorporer…. Une fois que c’est fait, replacez le haut du biscuit doucement. Vous pouvez maintenant faire le glaçage…
 
Glaçage au chocolat : Cassez le chocolat en morceaux, faites-le fondre au bain-marie. Lorsque le chocolat est mou, incorporez le beurre coupé en dés et remuez jusqu’à l’obtention d’une crème lisse. Laissez tiédir le chocolat. Posez le gâteau sur une grille, au-dessus d’une plaque. Versez le glaçage au centre du gâteau. Sans attendre étalez-le avec une spatule métallique tenue bien à plat, pour couvrir la surface et le bord.
 
Avant de décorer le gâteau, il faut attendre que le glaçage ait refroidi et durci. Placez donc votre gâteau au réfrigérateur. J’avoue qu’à mon habitude, j’étais assez pressée. Je l’ai donc mis quelques minutes au congélateur, afin que tout aille plus vite… J’ai choisi de décorer, sur les conseils de mon beau-père pâtissier, avec de la glace royale, mais vous pourriez tout aussi bien opter pour de la crème au beurre, ou encore un décor en chocolat blanc….
 
Glace royale : Fouettez le blanc d’œuf et le sucre glace jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Si vous ne la trouvez pas assez épaisse, ajoutez du sucre glace.
 
Avec une poche à douille, nous avons décoré le gâteau… À vous de laisser votre imagination faire le reste…
 
Je sers ce gâteau à l’occasion d’une fête…
 
 Les recettes (en gras) de la crème pâtissière et du glaçage sont tirées de Chocolat, pâtisserie et confiserie (éd. Atlas).
 
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 14:25
Pour 4 personnes
Préparation : 35 minutes
Cuisson : 35 minutes
 
Ingrédients :
-          ½ litre de glace à la vanille
-          200g de chocolat noir
-          100g de farine
-          130g de beurre (+pour la plaque)
-          4 œufs
-          10cl de lait
-          3cs de crème fraîche
-          3cs de cacao en poudre
-          2 pincées de sucre en poudre
-          2 pincées de sel.
 
Pour la semaine prochaine, j’ai relevé un défi : faire une pièce montée pour une fête de famille… N’ayant jamais fait de choux, j’ai voulu m’entraîner en nous offrant cette petite douceur. Enfin, pas si petite que ça…
 
Versez 10cl d’eau, le lait, 100g de beurre fondu et 1 pincée de sel dans une casserole. Portez à ébullition. Hors du feu, incorporez la farine. Remettez sur le feu et mélangez énergiquement jusqu’à ce que la pâte soit bien desséchée. Hors du feu, incorporez les œufs un à un, en continuant à remuer.
Versez cette pâte dans une poche à douille lisse et formez 12 gros choux sur une plaque à pâtisserie préalablement beurrée. Pour la dorure, mélangez un œuf avec une pincée de sel et 2 pincées de sucre et lustrez délicatement les choux avec un pinceau. Faites cuire dans le four préchauffé à 180°C (th.6) pendant 25 minutes environ.
 
Je n’ai, comme à mon habitude, pas beurrée ma plaque, mais j’y ai mis du papier sulfurisé, ce qui a été très bien.
 
Mon four est très puissant (et à chaleur tournante). J’ai donc testé sur certains choux de ne pas les dorer à l’œuf, et honnêtement, il n’y avait pas de différence. La prochaine fois, je ne les dorerai pas du tout…
 
Coupez en morceaux le chocolat. Mettez-les dans une casserole. Ajoutez 30cl d’eau. Faites fondre sur feu doux en mélangeant. Saupoudrez du cacao. Ajoutez 30g de beurre et la crème tout en mélangeant. Laissez cuire 2 à 3 minutes, puis réservez au chaud.
 
Je trouvais leur sauce au chocolat bien riche. J’ai simplement fait fondre mon chocolat, et je l’ai délayé avec un peu de crème liquide, ce qui était amplement suffisant !!!
 
Disposez les choux sur un plat de service. Présentez à part la glace et la sauce au chocolat bien chaude, dans une saucière. Chaque convive pourra garnir lui-même ses choux de glace à l’aide d’une cuillère et les nappera à sa guise de sauce chocolat.
 
Personnellement, je trouve que des profiteroles doivent être amenées à table déjà présentées, mais chacun fait comme il le souhaite, évidemment…
 
Je sers ces délicieuses profiteroles en dessert, après un repas EXTRÊMEMENT léger….
 
 
La recette (en gras) est tirée de « Chocolat, pâtisserie et confiserie » (éd. Atlas).
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 13:21
Préparation : 50 minutes
Cuisson : 10 minutes
Refroidissement : 2 heures
 
Ingrédients :
-          250g de chocolat noir corsé
-          300g de biscuits à la cuillère
-          10 petits macarons
-          3 œufs
-          60g de beurre (+ pour le moule)
-          80g de sucre en poudre
-          1 sachet de sucre vanillé
-          15cl de cognac
-          4 feuilles de gélatine
-          1 pincée de sel
 
Depuis que je me suis abonnée à de nouvelles fiches recettes spécial chocolat et desserts, une des recettes me faisait de l’œil. Je n’avais jamais fait de charlotte auparavant, mais ça m’avait toujours tenté d’essayer. Je me suis donc lancée, appréhendant non pas le goût au résultat, car ça ne pouvait être mauvais, mais la présentation finale de la charlotte, une fois démoulée…
 
Cassez le chocolat en morceaux et faites-le fondre au bain-marie. Hors du feu, incorporez le beurre en parcelles en remuant à la cuillère en bois jusqu’à ce qu’il soit entièrement fondu dans le chocolat.
Toujours hors du feu, ajoutez les jaunes œufs en mélangeant bien (réservez les blancs). Ajoutez ensuite le sucre en poudre et le sucre vanillé. Faites chauffer sans bouillir 5cl de cognac.
Mettez les feuilles de gélatine dans une assiette creuse. Recouvrez-les d’eau froide et laissez-les ramollir entièrement. Égouttez-les en les pressant entre vos doigts puis délayez-les dans le cognac chaud.
 
N’étant personnellement pas très alcool, et faisant toujours mes gâteaux pour les partager en famille, je ne voulais pas mettre de cognac. Mais il fallait bien trouver une solution pour que les feuilles de gélatine se dissolvent. Sous les bons conseils de mon beau-père, qui est pâtissier, j’ai inversé la description ci-dessus. J’ai dissous la gélatine dans le beurre fondu, puis j’ai ajouté les jaunes d’œufs, et en dernier le chocolat (du plus liquide au plus solide en fait).
 
Mélangez le cognac lié à la gélatine au chocolat fondu. Montez les blancs d’œufs en neige ave une pincée de sel. Incorporez-les délicatement et progressivement au chocolat fondu en soulevant la préparation.
Mettez les biscuits à tremper rapidement dans le reste du cognac. Beurrez un moule à charlotte. Tapissez le fond et les parois de biscuits à la cuillère. Garnissez de mousse en intercalant au milieu une couche de macarons.
 
Là, je trouve que l’explication pourrait être ambiguë. Il ne faut évidemment pas tremper tous les biscuits en même temps, ce serait un carnage (à moins de vouloir faire une bouillie pour votre bébé). En fait, il faut les tremper un par un, comme pour un tiramisu. Et vraiment une seconde, pas plus…
 
Encore une fois, je ne voulais pas mettre d’alcool, j’ai donc trempé mes biscuits dans de l’eau légèrement sucrée…
 
Pour ce qui est du moule (à préparer AVANT de mouiller les biscuits), je ne l’ai pas beurré. Je cherchais une astuce pour être sûre de pouvoir démouler ma charlotte au mieux. Et j’ai trouvé : j‘ai tapisser le fond de mon moule d’un film plastique alimentaire, en prenant soin de le laisser dépasser. Au moment de démouler, la charlotte a glissé sur les parois, c’était parfait !
 
Terminez de remplir le moule par une dernière couche de biscuits à la cuillère. Recouvrez d’une assiette et mettez au-dessus un poids de 1 kg environ. Placez 2 heures au réfrigérateur. Démoulez la charlotte et servez.
 
Deux heures de réfrigération, c’est le minimum. Comme pour le tiramisu, plus vous la laisserez au frais, meilleure sera la consistance…
 
Je sers cette charlotte pour un goûter frais et gourmand, idéal pour les vrais amateurs de chocolat… 
 
 
La recette (en gras) est tirée de la collection Chocolat, pâtisserie et confiserie (éd. Atlas).
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 12:02
Ingrédients (pour environ 40 mini-croissants)
(Pâte)
-          300g de farine
-          1 pincée de sel
-          2 jaunes d’œufs
-          200g de beurre
-          150g d’amandes moulues
-          100g de sucre
 
(Autre)
-          150g de sucre
-          1 sachet de sucre vanillé
-          30g de sucre glace
 
Aujourd’hui, je vous propose une petite douceur pour ce week-end, dont le nom pourrait être trompeur. Il ne s’agit pas de croissants « viennois », mais plutôt de croissants de lune… Une petite pâtisserie qui ressemble à des cornes de gazelle (physiquement, pas au goût, il faudra d’ailleurs que je songe à en faire…).
 
Mélanger tous les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Former une boule de pâte, l’envelopper dans du film alimentaire et la placer au réfrigérateur environ 30 minutes.
Préchauffer le four à 175°C. Dans la pâte, former des mini-croissants, et les placer sur des plaques tapissées de papier sulfurisé. Cuire au four environ 20 minutes.
Mélanger le sucre et le sucre vanillé. Y rouler délicatement les croissants. Les laisser refroidir et les saupoudrer de sucre glace.
 
Pour la dernière partie de la recette, j’ai divisé le sucre en deux récipients différents. Dans l’un, j’ai ajouté le sucre vanillé, comme dans les explications, mais dans l’autre, j’y ai mis de la cannelle en poudre que j’ai mélangée au sucre, histoire de varier les goûts…
 
Quant au fait de refroidir, on ne leur en a pas laissé le temps, juste de quoi ne pas se brûler, et encore…
 
Je sers ces mini-croissants pour le goûter, avec le thé ou le café, c’est idéal…
 
La recette (en gras) est tirée de Cuisine créative (Hors-série n°4, 2004 : « Petits gâteaux de Noël », p.5).
 
 
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 10:10
Pour un moule de 30x40cm
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 5 à 10 minutes
 
Ingrédients :
-          4 œufs
-          100g de sucre en poudre
-          120g de farine
-          2cc de levure chimique
-          2cs de lait
-          100g de confiture
 
On me demande des recettes à faire AVEC les enfants… je vais m’y atteler, c’est promis… mais en attendant, voilà aujourd’hui une recette à faire POUR les enfants (et les plus grands, évidemment)….
 
1/ Garnissez la plaque du four d’une feuille de papier sulfurisé spécial pour la pâtisserie, qui ne nécessite pas d’être beurré. Formez des angles nets et fixez les coins avec un trombone pour que la pâte soit bien maintenue et ne coule pas sur la plaque. Si vous utilisez un papier sulfurisé ordinaire, beurrez-le.
 
Je n’avais que du papier sulfurisé normal, mais je n’ai pas ajouté de beurre…. La technique du trombone est très intéressante, et à mémoriser, mais je n’en ai pas eu besoin. En fait, ma plaque de four est beaucoup plus grande, et le biscuit est bien resté sur le papier, car la pâte n’était pas trop liquide… Je lui ai donné moi-même la forme rectangulaire, et ça a été parfait. Mais je sais qu’il existe également des plats spéciaux pour les roulés (une sorte de plaque avec un vrai rebord), ce qui vous facilite le travail…
 
2/ Fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que la préparation blanchisse et devienne mousseuse. Si vous battez la pâte à la main, utilisez un fouet en spirale et placez votre jatte sous un torchon mouillé plié en quatre afin que celle-ci reste stable pendant le travail. Ajoutez aux œufs la farine mélangée avec la levure. Ajoutez le lait.
 
Vous avez pu remarquer que dans cette recette, ils donnent beaucoup d’indications. Je vous les ai laissées, car elles pourront être utiles à certains d’entre vous. Personnellement, j’ai utilisé mon batteur électrique, en commençant doucement, puis en augmentant la vitesse progressivement.
 
3/ Faites cuire le gâteau pendant 5 à 10 minutes selon l’épaisseur, à four préchauffé (240°, th.8). La pâte doit être dorée. Retournez le biscuit dès sa sortie du four sur une feuille de papier sulfurisé préalablement saupoudré de sucre en poudre. Si vous avez quelques difficultés à détacher le biscuit du papier sur lequel il a cuit, badigeonnez-le d’eau froide ; il se détachera ainsi plus facilement.
 
Malgré le fait que j’ai utilisé du papier sulfurisé normal, et que je ne l’ai pas beurré, je n’ai eu aucun soucis pour le décoller : il suffit de le faire doucement, en commençant pas un coin…
 
4/ Enduisez rapidement toute la surface du biscuit de confiture pendant que le gâteau est encore chaud. Si vous souhaitez servir le gâteau entier, commencez à le rouler par le côté le plus large en vous aidant du papier. Si vous voulez le servir en tranches, commencez à le rouler par le côté le plus étroit.
 
J’ai fait mon roulé à la confiture de mûres. Je l’ai présenté directement dans des petites assiettes, accompagné un flan au chocolat, le tout décoré de petits vermicelles multicolores… Les enfants ont adoré, et nous aussi…
  
La recette (en gras) est tirée de Gourmandises familiales (Techniques et savoir-faire, fiche 27).
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 10:28
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 10 minutes
 
Ingrédients : (pour 10-12 petits gâteaux)
-          2 blancs d’œufs
-          100g de sucre
-          100g de farine
-          60g de beurre
-          1 paquet de sucre vanillé
 
Cela arrive à tout le monde d’avoir des blancs d’œufs qui nous restent sans savoir quoi en faire. J’allais me lancer dans des meringues ou macarons, histoire de ne pas les jeter, quand j’ai découvert cette recette qui me semblait pas mal du tout….
 
Faire fondre le beurre au bain marie. Ajouter le sucre, la farine et les blancs d’œufs battus en neige. Ajouter le sucre vanillé. Mettre dans des petits moules bien huilés. Mettre au four pendant 10 minutes, thermostat 6. Laisser refroidir et déguster.
 
J’ai mis la pâte sur ma plaque à mini muffins, pour vous donner une idée de la taille des biscuits au final (sauf que cela ne monte pas comme un muffin). Et j’ai glissé un carré de chocolat pâtissier dans un biscuit sur deux (avant cuisson). Le résultat a conquis tout le monde (avec une très nette préférence pour ceux au chocolat, mais ça, je m’en doutais d’avance…) !!!
 
Je sers ces biscuits pour le thé ou le goûter…
 
La recette (en gras) est tirée du site www.marmiton.org (« Gâteaux aux blancs d’œufs »).
Repost 0
Published by Violette GRIMBERT - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article