1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 12:04

 

Ingrédients :

(pour 4 bâtonnets)

-          1 betite boîte de lait concentré non sucré

-          2 crèmes dessert individuelles (type Danette)

 

Parce que le temps sent bon les vacances, les hommes de la maison me réclament des glaces. En attendant des recettes plus élaborées, je suis tombée sur celle-ci, et je l’ai essayée immédiatement. Cinq minutes montre en main, et quelques heures plus tard, de quoi régaler les gourmands…

 

Versez le lait dans un saladier et battez pendant 5mn, ajoutez la boite de crème dessert, mélangez doucement et versez dans les moules avec les bâtonnets, mettez au congélateur pour que la glace prenne.

 

J’ai adapté la recette avec mes proportions, car au départ, c’était pour plus de gourmands, et avec une crème dessert style Montblanc (plus épais). J’ai fait avec ce que j’avais sous la main, et c’était très bien comme ça. J’ai mis une crème à la vanille et une au chocolat, mais la dominante était très chocolatée quand même.

Une recette express à faire et à refaire sans hésitation, alors lancez-vous, et bon appétit !!!

 

La recette (en gras) est tirée du blog Le Plaisir de gourmandise.

 

Partager cet article

12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 17:00

Ingrédients :

(Pour 4 baguettes de 100g chacune)

-          170ml d’eau

-          1cc de sel

-          280g de farine à pain

-          1cc de levure sèche

 

Et ben oui, aujourd’hui, j’ai décidé de crâner un peu… Pour notre mariage, la tante de mon mari nous a offert une nouvelle MAP, la nôtre nous ayant lâchés il y a peu… Notre choix s’est porté sur la nouvelle Moulinex qui propose un accessoire pour faire des mini-baguettes. Je me suis donc lancée dans l’aventure… La recette indique le programme adéquat à cette MAP, mais vous pouvez lancer un programme pâte simple, puis il faut 55 minutes de cuisson…

 

Versez les ingrédients dans la cuve en respectant l’ordre suivant : eau, sel, farine et levure. Placez la cuve dans la MAP. Sélectionnez le programme baguette (9). Appuyez sur le bouton « marche-arrêt ».

Quand la pâte est prête :

Farinez vos mains pour éviter qu’elles ne soient trop collantes et sortez délicatement la pâte de la cuve.

Faites une boule avec la pâte et divisez-la en 4 pâtons de tailles équivalentes.

Prenez un pâton : aplatissez-le avec la paume de votre main sur une surface farinée afin d’obtenir une forme rectangulaire.

Pliez le rectangle obtenu en deux, pressez la pâte en deux, pressez la pâte puis placez la soudure sur le dessus. Renouvelez cette opération pour affiner votre rectangle.

Enroulez ensuite votre pâte autour de votre pouce en pressant la soudure avec la paume de votre autre main. Répétez cette opération 3 à 4 fois afin d’obtenir une baguette régulière, d’une longueur équivalente au support de cuisson.

Roulez ensuite la baguette et répétez ces opérations pour créer chacune de vos baguettes.

Faites des incisions sur le dessus avec une grigne ou un couteau denté.

Enfin, pour obtenir de belles baguettes bien dorées, humidifiez-les à l’aide d’un pinceau.

Placez-les sur le support de cuisson dans la MAP et appuyez sur le bouton « marche-arrêt » pour lancer la cuisson.

 

Malgré le fait que ce soit une première expérience, je n’ai pu m’empêcher d’ajouter une petite touche personnelle… J’ai donc fait deux baguettes traditionnelles, et deux que j’ai roulées dans des graines de sésame (en humidifiant les baguettes au préalable).

 

Le verdict ne s’est pas fait attendre. Nous avons aimé à l’unanimité : croustillantes, même goût que de vraies baguettes… juste un peu plus dense, mais ça n’est pas trop grave, ça… En plus, chaque baguette faisant 100g, c’est parfait pour des portions individuelles (même si y’en a un qui en mange plus que les autres, évidemment)… Seul défaut ? Qu’on ne puisse en faire que 4 à la fois… À suivre donc bientôt, de nouvelles expériences, car le livre offert (qui n’est pas un vulgaire fascicule, je précise), déborde de magnifiques idées…

MERCI MARIE-CLAUDE POUR CE SUPER CADEAU !!!!!

 

La recette (en gras) est offerte avec la MAP Moulinex.

Partager cet article

9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 14:29

Ingrédients :

-          200g de chocolat noir

-          4 œufs

-          200g de beurre (200g de fromage blanc)

-          150g de sucre en poudre (75g de cassonade)

-          2cs de farine

-          1 pincée de sel

 

Aujourd’hui, malgré mon oral d’anglais qui approche à grands pas (mercredi), j’ai décidé de poster une recette gourmande, car c’est l’anniversaire de mon amie Chapetitchou… Et oui, 31 ans, déjà, ma grande !!! Alors, si tu es à court d’idées culinaires après un we de kermesse, voilà de quoi ravir vos papilles ce soir pour l’occasion… tu m’en diras des nouvelles… BON ANNIVERSAIRE !!!

 

Préchauffez le four à 180°C (th.6). Cassez le chocolat en morceaux. Mettez-les dans une jatte supportant la chaleur et laissez-les fondre au-dessus d’une casserole d’eau chaude, mais non bouillante. D’autre part, faites fondre le beurre à feu très doux dans une petite casserole.

Cassez les œufs en séparant les blancs de jaunes. Mettez les jaunes dans une grande jatte, ajoutez le sucre (la cassonade) et battez longuement jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Incorporez la farine en la tamisant. Ajoutez ensuite le chocolat fondu, puis le beurre (le fromage blanc fouetté).

Ajoutez une pincée de sel aux blancs d’œufs et battez-les en neige ferme à l’aide d’un batteur électrique. Incorporez très délicatement ces blancs à la pâte au chocolat, en la soulevant de bas en haut à l’aide d’une cuillère, tout en tournant la jatte régulièrement.

Versez la cuisson dans un moule à manqué beurré. Glissez le moule dans le four, couvrez l’aluminium ménager et laissez cuire pendant 25 minutes. À la sortie du four, laissez reposer le fondant pendant au moins 45 minutes avant de le démouler. Servez ce gâteau à peine tiède ou totalement froid.

 

Comme à mon habitude depuis quelques temps déjà, j’ai supprimé la matière grasse, en la remplaçant par son équivalent en fromage blanc. Je ne dis pas que ça fonctionne pour tous les gâteaux, mais pour ceux-là, ça fonctionne parfaitement, donc pourquoi se priver… J’ai également diminué le sucre par deux, le chocolat ne s’en ressent que davantage…

 

J’avais fait ce gâteau pour l’anniversaire d’un copain de mon fils, et si ce n’est pas un fondant, je ne sais comment l’appeler autrement… il fondait au palais, c’était un délice (pour ceux qui aiment le chocolat, évidemment)… Alors, bon appétit aux gourmands !!!

 

La recette (en gras) est tirée d’une fiche Chocolat, pâtisserie et confiserie (éd. Atlas).

Partager cet article

6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 15:57

Ingrédients :

(Pour 6 personnes)

-  2 concombres

- 400g de fromage blanc à 20% de MG (voire 0%)

- 10 cl de lait Gloria

- 1 citron

- 1 oignon frais

- Un peu de persil et d'estragon

- 4 feuilles de gélatine

- Sel et poivre

 

Afin de faire revenir le soleil, je vous propose une recette fraîcheur et sans complexe, facile à faire, juste à préparer la veille, de quoi être serein pour accueillir vos invités…

 

Faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide.

Pelez les concombres. Coupez-les en tranches puis saupoudrez de sel et laissez égoutter 1 heure.

Rincez-les sous l'eau froide et épongez-les.

Chauffez le lait Gloria et ajoutez-y la gélatine égouttée.

Mixez les concombres. Incorporez le fromage blanc, le lait, les zestes et le jus du citron, l'oignon haché, le persil et l'estragon ciselés.

Salez et poivrez.

Versez dans des coupelles et laissez au frais pendant 12 h environ.

 

Pour une fois, j’ai vraiment suivi la recette, sauf que nous ne sommes pas 6 à la maison, mais trois, seulement. J’avais donc pas mal de petites verrines de remplies, et je n’allais pas donner aux hommes de la maison de la mousse de concombre à tous les repas… Après en avoir fait goûter à mes beaux-parents, j’ai donc testé en sauce crudité pour nos assiettes fraîcheur, en battant la mousse juste avant de la verser… Les deux versions étaient bien agréables, rappelant vaguement les saveurs du tzatziki… Bon appétit !!!

 

La recette (en gras) est une recette Gloria.

Partager cet article

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 20:41

Ingrédients (pour 4 muffins)

 

- 2 blancs d'oeufs

- 40 g de farine

- 50 g de sucre (30g)

- 1 sachet de sucre vanillé

- le jus d'1 citron + le complément en huile pour arriver à 40 g (2cs de fromage blanc)

 

Après avoir fait à mon fils son lait de poule de Pâques, il me restait deux blancs d’œufs. Je les ai donc utilisés aujourd’hui pour le goûter, avec cette recette originale de muffins…

 

Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6).

Mélanger la farine et les sucres.

Battre les blancs en neige très ferme. Ajouter les blancs au mélange sucre + farine.

Verser le jus de citron et l'huile. Ajouter le fromage blanc.

Bien mélanger jusqu'à ce que la pâte devienne souple et homogène. Verser la pâte dans des moules à muffins.

Enfourner environ 25 minutes. Les muffins sont cuits lorsqu'ils sont légèrement dorés.

 

Je n’avais qu’un citron à la maison, mais dont je vais avoir besoin demain (ou dimanche) pour une recette, et je ne voulais pas mettre d’huile. Je les ai donc remplacés par du fromage blanc, et je peux vous dire que les muffins étaient vraiment onctueux !!! Pour plus de gourmandise (mais j’ai baissé la quantité de sucre), j’ai mis au creux de chaque muffin, un carré de chocolat noir.

 

Avec ces proportions (petites), vous pourrez faire 4 muffins ou, comme moi, 6 minis muffins… Nous nous sommes régalés, un peu plus n’aurait pas été de trop (mais c’est selon les blancs d’œufs qu’on a sous la main, après). Bon appétit donc !!!

 

La recette (en gras) est tirée du site Marmiton.

 

Partager cet article

Published by vicoquette - dans Biscuits & gâteaux
commenter cet article
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 16:10

Ingrédients :

(pour un gourmand)

 

-          10cl de crème liquide

-          25cl de lait

-          ½ gousse de vanille

-          5 morceaux de sucres (2 seulement, et encore)

-          2 œufs

-          ½ CS de beurre salé

-          1 petite meringue

-          1 petite poule au chocolat

-          1cs de sirop d’érable

 

Depuis Noël, mon fils a un livre de cuisine, Les recettes des drôles de petites bêtes. Illustré de superbes images des petites bêtes (livres et dessins animés), il avait remarqué cette recette que je lui avais promis de faire à Pâques… Et voilà, le temps passe plus vite que prévu. Je lui avais acheté une petite poule exprès pour cette recette. Hier, je me suis dit qu’il était grand temps que je me bouge, avant que la poule ne rende l’âme…

 

Mettre le lait et la crème dans une casserole avec la vanille, puis faire infuser 2 minutes à feu doux.

Quand le lait bout, ajouter les morceaux de sucre et le beurre salé. Laisser frémir 5 minutes sans faire déborder le lait.

Séparer les blancs et les jaunes d’œufs. Mixer les jaunes, puis ajouter doucement en mixant le quart du lait chaud. Garder le reste du lait au chaud.

Ajouter ensuite le lait restant en deux fois, tout en continuant à mixer.

Verser le lait de poule dans une assiette creuse et u casser des petits morceaux de meringue.

Disposer la poule en chocolat au milieu de l’assiette.

Ajouter éventuellement un peu de sirop d’érable sur les morceaux de meringue. Servir chaud.

 

C’est donc ensemble que nous nous sommes attelés à la tâche, réduisant les proportions (initialement pour 2 gourmands), ainsi que le sucre, que nous aurions encore pu diminuer, surtout qu’il a voulu rajouter du sirop d’érable, et qu’avec le chocolat de la poule, ça fait un peu beaucoup (même si les gosses aiment ça plus que nous, en général)!

Quelle technique adopter pour manger cette curieuse assiette ???

 

Et vous pensiez qu’il ne trouverait pas ???

 

Au final, la poule fond, évidemment (mais plus de photo, Monsieur l’appareil avait décidé qu’il manquait de batteries) !!! Bref, le petit Lou a fini son assiette à la paille (tant qu’à faire) et il ne restait plus à la poule que sa tête qui a été croquée d’un coup…  

Une façon originale pour déguster (ou terminer) les chocolats de Pâques. Bon appétit !!!

 

La recette (en gras) est triée des Recettes des drôles de petites bêtes (Antoon Krings et Alain Passard).

Partager cet article

19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 16:20

Ingrédients :

 

-          1 poulet fermier de 2kg

-          4 pommes

-          2 oignons

-          Sel, poivre

 

Aujourd’hui, j’ai décidé de me dévoiler un petit peu, car les derniers jours ont été bien remplis… Tout d’abord, je me suis mariée mardi dernier, et ce mariage donnera lieu à plusieurs posts, car nous avons été très gâtés (nouvelle MAP, la dernière nous ayant lâchement abandonnés, séjour gastronomique, et séjour tout court, dont nous reparlerons, sans compter les merveilleux gâteaux dont mon beau-père nous a régalés…)

 

Ensuite, pour ceux qui suivent, j’ai eu aujourd’hui les résultats de mes écrits. Je ne connais pas mes notes, mais je suis admissible à l’oral. Bonne nouvelle, mais qui signifie que tout n’est pas encore fini ! Les révisions se poursuivent donc…

 

Mais passons aux choses sérieuses, et à ce délicieux poulet que j’ai préparé juste avant de me rendre à la Mairie (si, si, c’est vrai)…

 

Préchauffer le four à 210° (th.7).

Poser le poulet dans un plat allant au four. Saler et poivrer. Glisser le poulet au four en ajoutant 15cl d’eau dans le plat.

Peler et épépiner les pommes. Peler les oignons. Couper les pommes et les oignons en quartiers.

Au bout de 25 minutes de cuisson, baisser la température à 150° (th.5). Arroser le poulet avec le jus de cuisson. Ajouter les quartiers de pommes et d’oignons, saler et poivrer. Poursuivre la cuisson pendant 45 minutes.

À la fin de la cuisson, disposer les pommes cuites et les oignons dans un plat, couper le poulet en morceaux. Verser la sauce dans un bol et servir le tout bien chaud.

 

L’Homme Mon mari (ça fait drôle, même après plus de 12 ans) m’a avoué ne pas trop aimer les pommes avec du salé, mais que le poulet était excellent. Moi, j’ai adoré, notre fils aussi, tout comme l’amie qui était à notre table… Les pommes sont fondantes, les oignons aussi, chaque ingrédient s’imprègne des saveurs des autres et le tout est d’une douceur incroyable. Bon appétit, donc !!!

 

La recette (en gras) est tirée d’une fiche Danone et vous.

Partager cet article

3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 20:23

Ingrédients :

 

- 100g de flocons de quinoa

- 1/2l de lait de riz (de vache ou de soja)

- 3 œufs

- 3cs de sucre de canne

- 200g de chocolat pâtissier (noir)

 

J’étais à la recherche d’une douceur plutôt diététique pour amener avec moi lors de mon concours, sans avoir trop à le regretter en montant sur la balance ensuite…  J’étais bien tentée de refaire le fondant au chocolat sans beurre, mais lorsque j’ai vu QUINOA dans cette recette, je savais que j’allais essayer de suite. J’ai donc fait un premier essai, mais je ne sais pas où j’avais la tête (le stress du concours devait arriver), et je l’ai mis dans un moule à cake (bien trop haut pour un fondant). Résultat : un fondant très bon, mais tout le quinoa était tombé, ce qui ne donnait pas du tout un aspect homogène (voir photo). Mais vu comme c’était bon, j’ai récidivé pour mon concours, et là… le régal absolu…

 

Faire chauffer le lait dans une casserole, à ébullition mettre les flocons de quinoa, recouvrir et laissez les flocons gonfler.

Faire fondre le chocolat au bain marie.

Ensuite fouetter les oeufs avec le sucre, jusqu'à obtenir un mélange mousseux. Y ajouter le chocolat fondu et à la fin les flocons de quinoa.

Mettre la préparation dans un moule beurré et fariné et enfourner à 180°C durant 30mn.

La première fois, je l’ai fait au lait de vache, et la deuxième, au lait de riz (que je n’avais d’ailleurs jamais goûté). À la cuisson du quinoa on sent (avec le nez) la différence, mais au final, on ne sent (avec le palais) aucune différence (sauf pour ceux qui ont une intolérance au lait de vache, évidemment). Pour un rendu plus diététique, comme mon fils était en vacances chez ses grands-parents, j’ai mis de l’aspartame dans le second (3CS moins que rases), et nous n’avons pas non plus senti de différence. Donc un fondant sans matière grasse et sans sucre, c’est plutôt sympa, non ???

 

La recette (en gras) est tirée du blog Couzina diel Nadia.

Partager cet article

27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 16:12

Ingrédients :
 

500g d'asperges blanches

110g de crevettes roses décortiquées

3 tomates grappe

20cl de crème liquide

1 citron

1 cc de moutarde

150g de petits pois surgelés

2 cs de basilic ciselé

2 oeufs

50g de chapelure

Sel et poivre


(Pour la sauce)

2 yaourts au lait entier

2 c à c de vinaigre balsamique

2 c à s de basilic ciselé

2 petites cc de moutarde

Sel et poivre

 

Voilà aujourd’hui ma dernière recette avant la fin du décompte… dans moins de 2 jours, je serai en train de plancher sur mes épreuves écrites… dire que je n’arrive même plus à lire une ligne de mes bouquins, la panique arrive il faut croire !!! Il faut se ressaisir avant la date fatidique… Bref, revenons à la cuisine et à cette recette que j’ai mise dans mon dossier à faire depuis maintenant trois semaines (ce qui est peu, vu le nombres de recettes qui nous font envie au quotidien et qu’on met de côté parfois des mois)…


Éplucher les asperges et les cuire à l'eau bouillante salée pendant 12-15 minutes, suivant la grosseur. Les égoutter et les couper en petits morceaux. Couper également les crevettes décortiquées en petits morceaux. Éplucher et épépiner les tomates. Les couper en dés.

Dans un saladier  mélanger les asperges, les crevettes, les tomates, les petits pois, et le basilic ciselé.

Dans un bol fouetter la crème avec la moutarde et le jus du citron. Saler et poivrer. Verser cette sauce dans le saladier et mélanger. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Ajouter à l'ensemble les oeufs battus et la chapelure et répartir dans les moules. Enfourner 20-25 minutes à 200° (à adapter en fonction du four).

Servir tiède ou froid.

Pour la sauce il suffit de mélanger tous les ingrédients.

 

Évidemment, pas de petits pois pour moi dans ces préparations, je déteste vraiment ça, mais pour le reste, ce n’est que gourmandise : asperges et crevettes, que demander de plus ??? (Du chocolat ou des framboises, mais dans cette recette, bof, bof…).


Pour ce qui est de la chapelure, je l’ai faite moi-même, avec des restes de pain maison. En effet, dans celle du commerce, outre le prix, il faut savoir qu’ils ajoutent beaucoup de choses à part les miettes de pain broyées, comme de la matière grasse !!! Si, si, je vous assure, vérifiez sur l’emballage…


Je les ai présentées dans des moules en couronne, afin de pouvoir mettre au centre un peu de sauce au yaourt (par contre, y’en avait beaucoup trop de sauce, pour nous, et nous nous en sommes servis pour accompagner d’autres aliments pendant deux jours !!!). Comme il me restait de la préparation, j’ai complété avec des moules à muffins, histoire d’en avoir à nouveau le lendemain. J’ai préféré tiède que froid, mais là, c’est une question de goût. En tous cas, c’est une recette qui allait très bien avec le temps actuel très printanier, un vrai plaisir à renouveler… Bonne fin de dimanche, pensez fort à moi mardi et mercredi, et je reviens le plus vite possible… Bon appétit !!!

 

La recette (en gras) est tirée du blog Péché de gourmandise.

 

Partager cet article

22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 19:59

Ingrédients :

 

- 1 boîte de thon

- 1 cuillère à soupe de ricotta (faisselle à 0%)

- 1 cuillère à soupe de jus de citron

- 1 cuillère à café de moutarde

- 1 cuillère à café de câpres

 

Malgré les révisions et mon fiston largué chez ses grands-parents pour les vacances, qui font respectivement un grand plein et un grand vide à la maison, j’ai trouvé un peu de temps pour cette recette éclaire pour mon assiette fraîcheur du midi, qui a également terminée ce soir en entrée dans l’assiette de l’Homme…

 

Écrasez grossièrement le thon à la fourchette.

Incorporez la ricotta, le citron, la moutarde et les câpres.

Servez frais sur des tranches de pain grillé.

 Je n’ai pas mis de ricotta, mais de la faisselle à 0% (un régal). J’avais peur que ce soit moins crémeux, mais pas du tout. Quant aux câpres, je les ai d’abord hachées avant de les intégrer à la préparation : autant j’aime leur goût, mais pas leur texture… Si vous devez éviter le pain, pensez à les présenter sur des feuilles d’endives crues : je vous ai dit, c’est 100% régime, non ??? Bon appétit et à très vite…

 

La recette (en gras) est tirée du site Ô Délices.

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog